Accueil Sport 10 Des meilleurs joueurs à jouer pour Les Bleus

10 Des meilleurs joueurs à jouer pour Les Bleus

par Marine

Lorsque la France a été éliminée lors des qualifications pour la Coupe du monde 1994 aux États-Unis, il semblait qu’elle ne reviendrait jamais dans les grandes hauteurs de la Carré Magique et de l’Euro 84.

Cependant, Les Bleus sont partis et ont planifié leur retour au sommet de la pyramide du football. Cela a payé plus vite que prévu et ils remporteraient la Coupe du monde 1998 à domicile, puis la suivraient avec une médaille d’or à l’Euro 2000.

Dotées de talent sur tout le terrain, les équipes de France nous ont éblouis avec des compétences et une technique incroyables, mais ont mélangé cela avec discipline et organisation.

Il y a eu des hauts et des bas en cours de route, mais il y aura toujours des joueurs à admirer dans le célèbre maillot bleu, alors voici un aperçu de seulement 10 des plus grands joueurs à jouer pour Les Bleus

AVID TREZEGUET

Quand cela importait, l’ancien homme de la Juventus a intensifié et livré pour son pays. À l’Euro 2000, alors que la finale se dirigeait vers les pénalités, il a balayé sa volée du pied gauche au-delà de Francesco Toldo pour remporter le match avec un superbe but en or.

En dehors de sa formidable carrière en club, Trezegoal est toujours le troisième buteur de tous les temps en France, avec 34 buts en 71 matchs sur une période de 10 ans. Finisseur incroyable avec les deux pieds, son mouvement et sa conscience dans la surface de réparation ne sont améliorés par personne qui n’a jamais enfilé le maillot français – ce à quoi Antoine Griezmann devrait aspirer.

TRÉSOR MARIUS

Souvent négligé lors du rappel des meilleurs joueurs de France, Marius Tresor était en avance sur son temps et vous pouvez voir dans le match d’aujourd’hui la façon dont il a influencé les défenseurs des temps modernes.

Quand il a rejoint l’AC Ajaccio en 1968, il a été classé avant-centre, mais avec sa physicalité et son athlétisme, il a rapidement été déplacé dans la défense. Il est considéré comme l’un des meilleurs défenseurs à jouer pour la France et restera dans les mémoires pour son but merveilleux contre l’Allemagne lors de la demi-finale de la Coupe du monde 1982.

FABIEN BARTHEZ

Fabian Barthez

Vous pourriez discuter pendant des jours pour savoir quel gardien de but mérite une place sur cette liste. Joel Bats a été pendant un certain temps, le meilleur gardien de but de France. Il a effectué un superbe arrêt pour refuser à Zico le penalty de la Coupe du monde 82 et a commencé entre les poteaux alors que la France remportait les Championnats d’Europe de 1984.

Cependant, peu importe ce que vous pensez de lui, Barthez était immense pour son pays. Il a effectué des arrêts cruciaux en battant le Paraguay 1-0 dans les 16 derniers matchs de France 98. A mené son pays devant l’Italie aux tirs au but et était là quand c’était important en finale contre le Brésil.

Encore une fois, deux ans plus tard, sans l’ancien homme de Manchester United, la France n’aurait pas remporté le titre de l’Euro. Excentrique et fou, il était définitivement, brillant est la façon dont il devrait être rappelé.

DIDIER DESCHAMPS

«Deschamps s’en sort parce qu’il donne toujours à 100%, mais il ne sera jamais rien de plus qu’un porteur d’eau. Les mots d’Eric Cantona signifieraient plus si l’actuel patron de la France n’était pas considéré comme l’un de leurs meilleurs milieux de terrain.

Il n’allait jamais être une force créatrice, ou un talisman du milieu de terrain, mais sans son rythme de travail et son industrie, la France n’aurait pas trouvé le succès à la Coupe du monde. L’attaque incroyablement talentueuse a joué sur les fondations que Deschamps a construites pour eux, et ce genre d’effort et de contribution mérite tout le crédit qui lui est accordé. Vous ne trouvez pas de joueurs avec 104 sélections françaises à chaque coin de rue, peu importe ce que le roi Eric peut penser.

JUSTE FONTAINE

Son record dure depuis 58 ans, et il faudra un effort incroyable pour quelqu’un pour battre le retour de Just Fontaine de 13 buts en une seule Coupe du monde.

Le tournoi étant désormais étendu à 32 équipes, et probablement à nouveau dans le futur, les buts de Fontaine ont été marqués en seulement six matchs, dont quatre lors de la victoire 6-3 en barrage pour la troisième place contre l’Allemagne. Il a marqué 34 buts en 26 matches de championnat pour le Stade de Reims avant le tournoi, mais personne n’a prévu ce qui allait arriver.

MARCEL DESAILLY

Marcel Desailly

L’arrière central en maraude d’origine, Marcel Desailly était le héros d’action de la France. Laurent Blanc vous a donné une approche sans fioritures, alors que Desailly était partout. Il gagnait le ballon en l’air, ou se glissait dans un défi avant de saisir le ballon et de conduire la France sur le terrain.

Il dégage cette approche calme qui se répandrait dans toute l’équipe et l’ancien homme de Chelsea a rarement eu un mauvais match au cours de ses 116 apparitions. Tant de défenseurs ou de milieux défensifs maintenant, comme Kurt Zouma, sont étiquetés comme le «prochain Desailly», mais Marcel sera toujours un joueur unique en son genre.

LILIAN THURAM

Il a peut-être terminé sa carrière en tant que défenseur central expérimenté, mais Lilian Thuram était peut-être le premier arrière latéral offensif du football, le type que vous voyez partout dans le match aujourd’hui – la seule différence est qu’il pouvait réellement défendre.

Personne d’autre n’a remporté autant de sélections pour son pays, terminant à 142, mais aucune des 141 autres ne pourra jamais égaler cette performance sensationnelle en demi-finale de la Coupe du monde 1998. La France était un but vers la Croatie lorsque l’arrière droit a pris sur lui de traîner son équipe jusqu’à la finale.

Il n’a marqué que deux buts pour son pays, mais quel moment pour le faire. Pour les deux frappes, il a remporté le ballon pour son équipe, chargeant vers l’avant et le deuxième il a coupé à l’intérieur pour enrouler un magnifique tir du pied gauche dans le coin le plus éloigné, entrant pour toujours dans l’histoire du football français.

THIERRY HENRY

Leurry Henry

Détesté par les Irlandais, aimé des fans d’Arsenal et de France, Thierry Henry a besoin de peu ou pas de présentation. Il est le meilleur buteur de tous les temps en France avec 51 buts, malheureusement son dernier était un penalty contre l’Autriche au Stade de France, et non un effort de curling de marque avec sa baguette de pied droit.

C’est à France 98 qu’il fait irruption en tant qu’ailier électrique. De Monaco, il déménagerait brièvement à la Juventus avant de trouver sa maison spirituelle à Arsenal. Malheureusement, la majorité de son temps en équipe nationale a été confronté à de la médiocrité autour de lui, mais cela ne masque pas sa capacité ou sa position de l’un des meilleurs attaquants de France.

Personne n’a marqué plus de buts et seul Thuram a fait plus d’apparitions. Il a également été nommé Homme du match alors qu’ils revenaient de 1-0 pour battre l’Italie 2-1 lors de la finale de l’Euro 2000. La France a connu des difficultés de 2002 à 2010 – à emporter 2006 😉 – mais elles auraient été bien pires sans un joueur de la capacité d’Henry.

MICHEL PLATINI

Il est triste qu’à l’heure actuelle, le nom de Michel Platini soit à peine retenu pour ses actions sur le terrain. La France essaie toujours de se souvenir d’une autre image. Un de beauté, de vision et de grâce, les moments de contrôle sublime et les éclairs de brillance l’ont vu faire un impact dévastateur sur Les Bleus.

Jusqu’à la puce délicate d’Antoine Griezmann contre l’Islande, aucun joueur français n’avait marqué plus de trois buts en Championnat d’Europe que Platini. Ses neuf buts en cinq matches à 84 euros, sans parler de son retour de 41 buts en 72 matchs en tant que milieu offensif, ce qui est incroyable.

Vous ne devenez pas trois fois vainqueur du Ballon d’Or en portant un costume.

ZINEDINE ZIDANE

Étonnamment, on se souviendra toujours de Zidane pour ses deux têtes contre le Brésil qui ont aidé la France à remporter la Coupe du monde 1998, en vérité, il a eu un mauvais tournoi.

Le magicien marseillais était bien meilleur en 2002, puis en 2006 à son retour. Ses performances majestueuses et phénoménales contre l’Espagne et le Brésil, ont fait reculer le temps et ont mené la France en finale contre l’Italie.

Il terminerait sa carrière avec un autre moment emblématique, mais en France, ils essaient de se souvenir des bons moments qui se sont écoulés entre ses cartons rouges en 1998 et 2006. Il a disputé deux finales de Coupe du monde, a marqué trois buts et est de loin le joueur le plus emblématique à jamais enfiler la chemise bleue.

Ce n’était pas seulement sa capacité magique avec le ballon à ses pieds, mais aussi son imprévisibilité qui le rendait si mortel et adorable. Un voyou adorable, une figure convaincante et le plus grand footballeur des Bleus.

Articles Liés

Laissez un commentaire